The Spark par Steambrew

The Spark

Steambrew

Le Steampunk est une de mes esthétiques visuelles et fantastiques favorites, ce courant de fantasy à la base littéraire place son intrigue durant le XIX° siècle, la révolution industrielle. Dominée par les machines à vapeur, les œuvres Steampunk vont pousser la mécanique machine à vapeur pour recréer une grande partie de notre technologie actuelle en machine à vapeur : Télévision, Téléphone, Radio voire même des machines futuristes comme des téléporteurs. L'esthétique Steampunk emprunte beaucoup à l'ère victorienne anglaise et on retrouve des auteurs comme H.R Giger ou Jules Vernes comme inscrit dans ce courant littéraire.

En plus de la littérature, on peut aussi retrouver le Steampunk dans le design des cannettes de Steam Brew. Brasserie conceptuelle où chaque bière est un protagoniste dans un monde où la bière est prohibée. Ici c'est The Spark ou Le Jeune, ancien apprenti du Maître, ce jeune à parcouru le monde pour perfectionner son IPA Impériale. Sa bière, triplement houblonnée et à l'amertume prononcée, il a su l'équilibrer avec des saveurs d'agrumes, florales et des notes douces de miel en final. De retour à sa ville natale, il rejoint donc la résistance et vous invite à vous battre pour sauver la bière. Alors, prêts à rejoindre la Steam Brew Résistance ?

Mon avis sur la bière

Le Jeune à bien appris pendant son voyage, et son IPA impériale est une bonne réussite. Bien que peu présente sur le houblon, on à ici une bière avec des notes douces intéressantes et un final sucré/miel très plaisant. On pourrait plus qualifier la bière d'IPA simple car le houblon y est peu présent mais avec encore un peu d'entraînement, Le Jeune finira par maîtriser son IPA. En bref, c'est une bière accessible même si vous n'aimez pas trop l'IPA, mais sans être transcendante.


Mon score personnel




  • Pays : Allemagne

  • Brasserie : Steambrew

  • Style : Imperial IPA

  • Degré : 7.8%

  • IBU : 70

  • Apparence : Robe ambrée opaque avec une mousse blanche persistante.

  • Arôme Arômes de caramel, fruits compotés, agrumes. Notes de houblons et chaudes, grillées.

  • Saveur : Bière gourmande, notes de malt caramélisé et d'épices, fruits compotés, agrumes, orange amère, herbacée, finale longue et chaleureuse
The Promise Ring - Nothing Feels Good pour la The Spark de Steambrew

The Promise Ring - Nothing Feels Good


Je suis né en 1996, en plein pendant l'explosion de la seconde vague de musique Emo, de nombreux groupes ont marqué ce genre, certains jouant plus sur les sons "hardcore" tels que Cap'n Jazz, Mineral, tandis que d'autres jouent avec des airs plus Pop, avec un son plus "clean". Parmi les groupe dans cette dernière tranche, on retrouve The Promise Ring. Groupe culte originaire du Wisconsin et actif entre 1995 et 2002 dont la discographie à été un pillier du genre Emo et à même marqué le genre entier. Au point que l'album en question, "Nothing Feels Good" servira de titre à un livre retraçant l'histoire du genre et son évolution, "Nothing Feels Good: Punk Rock, Teenagers, and Emo".

L'album, sorti en Octobre 1997 combine des éléments de musique Emo et de Power Pop (sous genre de Pop Rock plus énergique, dynamique et puissant) pour un total de 12 pistes en 34 minutes. Très "cliché" de la musique Rock Emo des 90's, cet album est plus "doux" que d'autres du genre, le son semble moins pessimiste, plus dynamique et collerait parfaitement à la bande-son d'une virée en voiture entre potes pour les vacances d'été dans un teenage movie. Très honnêtement, cet album, c'est le bon équilibre entre sons pop clairs et joyeux et le son/effet de guitare rock/punk, comme un mêlante entre douceur de miel/sucre et force du houblon.

Où écouter l'album ? 

YouTube

Spotify

Apple Music

Bandcamp

Soundcloud